PDFImprimerEnvoyer

Un régiment suisse à Rochefort pour la Marine du Roi

 

Publication issue de la conférence de Boris Lesueur du 16 avril 2014 "Le régiment suisse de Karer au service de la Marine et des Colonies"

Prix : 10 € (+ éventuellement 6,38 € de port)

Pour coloniser la Louisiane à l’époque de la Régence, la Compagnie des Indes avait pensé à se doter d’un régiment suisse. L’échec de l’entreprise imposa à la Marine de récupérer les hommes recrutés par le chevalier de Karrer et de les affecter à Rochefort, où ils tinrent garnison de 1721 à 1763. Ce choix pouvait s’expliquer par les relations privilégiées qu’entretenait le port-arsenal avec les colonies. En effet, si une partie des hommes restèrent à Rochefort, le régiment envoya et entretint des compagnies à la Martinique, à Saint-Domingue (Haïti) ou encore à Louisbourg, une forteresse dans l’île du Cap-Breton au large de l’estuaire de Saint-Laurent. Pour cela, il fallait continuer à recruter des hommes à l’Est du royaume et les acheminer dans le port, tout en négociant sans cesse avec l’administration de la Marine pour obtenir des conditions financières favorables. Les uniformes rouges des Suisses étaient partie prenante de l’agitation de la ville, y travaillant et s’y mariant à l’occasion. Ils embarquaient aussi sur les navires du roi pour prêter main forte à l’équipage ou pour gagner leur destination aux colonies. Les guerres du règne de Louis XV ne les épargnèrent pas, ni sur terre, ni sur mer, justifiant leur devise, « fidélité et honneur sur la terre et sur la mer », « fidelitate et honore per mare et terra ».

 

joomla template