Conférences à venir

PDFImprimerEnvoyer

De l'Iroquoisie à Marseille : des galériens iroquois du Roi Soleil passant par Rochefort (1687-1689)

Conférence de Laurent Busseau le 10 avril 2019 à 18h00 au Service Historique de la Défense, 4 rue du Port à Rochefort.

Historien consultant sous le label Historien sans Frontière, Laurent Busseau possède une maîtrise en histoire et un certificat en journalisme (Université de Montréal). Il est conférencier auprès des Belles Soirées de l’Université de Montréal et présente Histoire des Cantons de l’Est et Histoire du lac Champlain à l’UTA de l’Université de Sherbrooke. Il a publié récemment en collaboration avec la Société d’histoire de Missisquoi (Stanbridge East) aux Éditions Histoire Québec, un livre historique sur les invasions irlandaises féniennes entre 1866 et 1870 au Québec. Passionné par la culture amérindienne, il présente l’histoire iroquoise en conférence sous l’angle diplomatique et anecdotique.

-o-o-O-o-o-

Les archives sur la NouvelleFrance rapportent cette histoire peu connue : 36 guerriers iroquois ont été envoyés sur les galères méditerranéennes du Roi Soleil Louis XIV (1638-1715) à la fin du XVIIe siècle. Plusieurs historiens ont déjà mentionné ce fait en étudiant l’expédition punitive du gouverneur militaire de la Nouvelle-France (16851689), Jacques René de Brisay août 1687.

Une nouvelle lecture de ces sources historiques s’impose pour recomposer leur aventure de Rochefort Marseille, où seulement 13 d’entre eux survivront au calvaire des galères et retourneront au Canada en 1689. Précisément, une nouvelle analyse s’impose pour le galérien iroquois Ouréhouaré de la nation des Goyogouins (Cayugas). Chef de guerre antifrançais fait prisonnier durant l’expédition de Denonville de 1687, Ouréhouaré deviendra un Iroquois domicilié chrétien et francophile au service de la Nouvelle-France après son retour des galères en 1689.

 

PDFImprimerEnvoyer

Un bateau de la liberté nommé Pierre Soulé

Conférence de Catherine Chancerel le 16 mai 2019 à 18h00 au Service Historique de la Défense 4, rue du Port à Rochefort.

 

Catherine Chancerel est avocate au barreau des Hauts-de-Seine.  Passionnée d'histoire, Catherine Chancerel est à l'origine de la redécouverte de ce Français méconnu mais toujours célébré aux Etats-Unis.Elle a publié une biographie de Pierre Soulé sous le titre L'Homme du Grand Fleuve.

-o-o-O-o-o-

Par quels hasards de l'histoire ce modeste gascon, journaliste et avocat, happé par le bouillonnement d'idées neuves dans la France des années 1820, est-il devenu une figure majeure de l'histoire américaine : sénateur de la Louisiane à Washington, ambassadeur des Etats-Unis à Madrid, trait d'union entre les républicains européens et leur lutte pour la libération des peuples, l'Amérique qui fait son entrée sur la scène internationale et la libération de Cuba du joug espagnol ?

  • La première grande crise américano-cubaine, c'est lui.
  • L'expansionnisme américain et la course à l'isthme transocéanique, qui préfigure le canal de Panama, c'est encore lui.
  • Des montagnes arriégeoises à la Maison Blanche, de la France au Sénat américain, des rues de Paris à celles de La Nouvelle-Orléans sur les bords du Missippi, l'homme du Grand Fleuve épouse les grandes luttes pour la liberté au XIXe siècle. Jusqu'à donner son nom à l'un des Liberty ships, ces bateaux venus libérer l'Europe dès 1942.
   

PDFImprimerEnvoyer

Les officiers de santé de la Marine au XIXe siècle face à la fièvre jaune : une mise en lumière du rôle essentiel de la Pharmacie

Conférence par Jacques Chasseriau, le jeudi 6 juin 2019 à 18h00 au Service Historique de la Défense 4, rue du Port à Rochefort.

o-o-o-O-o-o-o

De la fin du XVIIIe siècle au début du XXe siècle, les Officiers de Santé de la Marine ont laissé́ une trace indélébile dans l’Histoire des Sciences. Embarqués au titre de Médecin et Chirurgien à bord des navires français parcourant le monde, ils ont retranscrit dans leurs rapports de fin de campagne leur travail quotidien, mélange d’une théorie apprise de leurs maîtres et d’une réalité parfois bien éloignée de cette théorie. Cependant, la lecture de ces rapports laisse entrevoir que leur activité était fortement marquée par une pratique pharmaceutique que l’Histoire semble avoir mise de côté. À̀ travers le combat de ces hommes contre la fièvre jaune au cours du XIXe siècle, ce travail démontre que c’est pourtant en grande partie leur rôle de Pharmacien qui a fait leur quotidien et la valeur de leur travail d’Officiers de Santé.

   

PDFImprimerEnvoyer

La Saône et la division navale du Pacifique. Missions aux Nouvelles-Hébrides

Conférence de Jean-paul Léger le jeudi 10 octobre à 18h au Service Historique de la Défense 4, rue du Port à Rochefort.

Originaire de l’île d’Yeu, Jean-Paul Léger a débuté sa carrière maritime comme officier radio dans la marine marchande.

Dans les années 70, il séjourna treize mois dans l’Antarctique dans le cadre des Missions Paul-Émile Victor.

Il intégra le corps des officiers des Affaires maritimes en 1980 et servira de nombreuses années dans les Centres Régionaux Opérationnels de Surveillance et de Sauvetage en Méditerranée et dans l’Océan Indien.

Jean-Paul Léger est l’auteur de trois ouvrages : Au gré des ondes, par-delà les océans (2009), Il était une fois des marins (prix des Écrivains de Vendée 2012) et Vers les îles noires du Pacifique (2017).

Il est toujours en lien avec le monde maritime de par ses attaches avec le milieu de la pêche à l’île d’Yeu mais aussi comme bénévole au Seamen’s club de Bassens, près de Bordeaux.

o-o-O-o-o-

Ce n’est pas par hasard que Jean-Paul Léger évoquera les Nouvelles-Hébrides (actuel Vanuatu), un pays qu’il a lui-même visité dans le cadre de recherches océanographiques.

Intrigué par les histoires que racontait son arrière-grand-père, un ancien marin-pêcheur, il voulut en savoir plus : où était-il allé et dans quel cadre ? À la suite de nombreuses recherches dans les archives des missionnaires du Vanuatu, des Services Historiques de la Défense, à Vincennes mais surtout à Rochefort, Jean-Paul Léger a pu ainsi retracer le périple de son aïeul, gabier à bord de La Saône, unité de la Division Navale du Pacifique, entre 1890 et 1893.

Le contexte : dans la seconde moitié du 19ème siècle, une part active de la navigation dans les Nouvelles-Hébrides mais aussi dans d’autres îles du Pacifique Sud, était liée au « recrutement » des indigènes. Ceux-ci étaient envoyés en Nouvelle-Calédonie ou dans les mines du Queensland en Australie. Il y eut de nombreuses exactions. Des indigènes se vengèrent et tuèrent des colons français ou britanniques. Les meurtres furent suivis de répressions. Des expéditions conjointes franco-britanniques furent organisées dans le cadre d’une commission navale mixte signée par les deux puissances à Paris le 26 janvier 1888.

 

L’aviso La Saône de la Division Navale du Pacifique fut l’un des navires qui participa à ces missions entre 1889 et 1893. Il fut désarmé à Rochefort en mars 1893

   

PDFImprimerEnvoyer

Evolution des marines marchandes française et anglaise de l'Après-Guerre (39-45) à nos jours

Conférence par Philippe Bouthet du Rivault le jeudi 5 décembre au Service Historique de la Défense 4, rue du Port à Rochefort.

Officier pont à la Compagnie Générale Transatlantique dans les années 60, Philippe Bouthet du Rivault a renoué avec le milieu maritime à la retraite. Il a d'abord publié ses souvenirs de navigation, montrant les bouleversements qu'a connus son premier métier en l'espace d'un demi-siècle.

Grâce aux archives de l'antenne de Rochefort du SHD, il a ensuite écrit une Histoire du pilotage maritime dans les pertuis charentais puis La navigation au XVIIIe à la lumière du Journal de Bord de L'Hermione, préfacé par le commandant Cariou.

Philippe Bouthet du Rivault est également Lieutenant de Vaisseau honoraire.

-o-o-O-o-o-

Dans cette conférence, Philippe Bouthet du Rivault mettra en lumière les transformations de la construction navale, des moyens de propulsion et de navigation depuis l'après-guerre jusqu'à nos jours.

Si ces transformations se retrouvent, pour la plupart, dans les marines marchandes de tous les pays développés, certaines ont été initiées par la France ou lui sont propres et c'est pour mettre en évidence ces points particuliers qu'il est intéressant de comparer ce qui a été fait chez nous avec ce qui a été fait en Grande-Bretagne, grande nation maritime européenne.

   
joomla template