PDFImprimerEnvoyer

Pierre Garcie et son grand routier de la mer

Conférence par M. de Maisonneuve, archéologue sous-marin,

le mercredi 10 février 2016 à 18h00 au SHD, 4 rue du Port à Rochefort

 

Plus encore que la faiblesse des navires, les grandes difficultés au XVIe siècle résident dans les lacunes de l'art de naviguer. En ce domaine, l'empirisme est de règle. Faire le point avec précision relève de l'exploit. C'est la limite de visibilité d'une voile sur l'horizon par temps clair qui détermine le "veues", l'unité de mesure de la distance en mer. Le souci de ne pas perdre de vue la terre guide ceux qui "se mettent en mer". Cette navigation "à vue" ou "à l'estime" se perpétuera jusqu'aux grandes expéditions en haute mer.

Pierre Garcie, dit Ferrande, vendéen d’origine portugaise, est considéré comme le premier hydrographe français. Dans ce routier rédigé en 1483, et publié tout au long du XVIe siècle (40 éditions recensées), il rassemble les éléments utiles aux navigateurs du Ponant (description des écueils et des routes, indication des distances et des ressources offertes dans les ports, etc.). L’ouvrage est complété de vues de côtes gravées sur bois qui, pour la première fois, trouvent place dans un livre imprimé.

joomla template