Napoléon, les fortifications et la mer

Conférence le jeudi 1er décembre 2022 (heure à fixer ultérieurement)

par Olivier ACCARIE PIERSON du Service historique de la défense, division des archives techniques et de l’information géographique, co-commissaire de l’exposition Les forteresses de l’Empereur (Château de Vincennes, 2022).

Cette conférence, conçue dans la suite de l’exposition « Les forteresses de l’Empereur » (Château de Vincennes, 2022), met en avant un aspect paradoxalement fort méconnu de la politique et de la stratégie napoléoniennes : le rôle de la fortification, celui des places fortes, et l’importance du corps du génie militaire, tant pour ce qui concerne le contrôle et la mise en valeur du territoire, en France, et dans les pays conquis, leur administration ; que pour ce qui concerne la mainmise sur ces pays vaincus et leur contrôle. Une Europe fortifiée sur terre, mais aussi sur les littoraux : l’instauration du blocus continental a accéléré une politique de fortification et d’édification. La défense des ports et des côtes est réaffirmée face à la menace et aux attaques anglaises ; certains arsenaux font l’objet de travaux parfois pharaoniques comme à Cherbourg (« J’ai voulu reproduire à Cherbourg les merveilles de l’Égypte », dira-t-il à Sainte-Hélène) ou dans la rade de Rochefort, où le projet du fort Boyard est commencé…

Plan du fort Boyard